Nice, souvenirs de l’avenir

nice NY.jpg« Je ne sors que le soir, mais les nuits sont féériques ! Les squares embaument. Il y a des champs de pétunias, dont la senteur sucrée vous enveloppe comme celle des fumeries d’opium. (…)

Le luxe des lumières, des palmiers, des orchestres déchaînés aux terrasses, n’a rien d’insolent parce qu’il est à tous, et que le moins fortuné en jouit autant que le plus riche. Dans l’excellent fauteuil à dix sous où je digère une poignée de cacahuètes, devant un des plus beaux et plus amusants spectacles du monde, je suis aussi heureux que mon voisin le milliardaire, qui regarde les mêmes choses, dans le même fauteuil, après avoir dîné au Négresco… »

Roger Martin du Gard, correspondance avec André Gide, 10 septembre 1935.*

* « La Griotte. Magazine en ligne impertinent » https://lagriotteanice.wordpress.com/

 

Une réflexion sur “Nice, souvenirs de l’avenir

  1. Ница, крайбрежна улица, плажове… Още едно прекрасно място запълва кутията за спомени.

à vous:

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s