The window

window bonifacio

Yon little Tree, yon blooming Apricocke;
How I would spread, and fling my wanton armes
In at her window; I would bring her fruite
Fit for the Gods to feed on: youth and pleasure
Still as she tasted should be doubled on her,
And if she be not heavenly, I would make her
So neere the Gods in nature, they should feare her,

And then I am sure she would love me.

The Two Noble Kinsmen

by William Shakespeare and John Fletcher

à vous:

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s